La Médecine Traditionnelle Chinoise : Retrouver l’équilibre

La Médecine Traditionnelle Chinoise s’attache à considérer l’être humain dans sa globalité (corps, mental, esprit) et prend également en compte l’environnement dans lequel il évolue.

Elle considère que l’homme se positionne entre Ciel et Terre et qu’à ce titre il reçoit les influences de ce qui l’entoure. C’est la raison pour laquelle, les saisons et les climats, les émotions liées aux stimulis extérieurs, vont avoir un impact sur les mouvements de l’Énergie (Qi) et donc sur la santé.

La notion d’équilibre est une notion fondamentale en Médecine Traditionnelle Chinoise car lorsqu’il y a déséquilibre, la maladie apparaît. Dès lors, l’ensemble des méthodes qu’elle met en œuvre ont comme objectif l’équilibrage énergétique et la restauration de la libre circulation du Qi dans l’organisme.

La Médecine Traditionnelle Chinoise a donc pour vocation de traiter la cause plutôt que d’adresser les symptômes de la maladie, qui sont la conséquence du déséquilibre. Avant d’être une médecine curative, c’est avant tout une médecine préventive.

La Médecine Traditionnelle Chinoise nous invite à mettre plus de conscience sur notre bien-être en général et à sentir la manière dont notre corps fonctionne. C’est en ce sens qu’elle nous renvoie à la responsabilité de notre propre santé.

Médecine Traditionnelle Chinoise : Acupuncture et Moxibustion

Acupuncture & Moxibustion

Médecine Traditionnelle Chinoise : Ventouses / Cupping

Ventouses / Cupping

La théorie du Yin et du Yang

Médecine Traditionnelle Chinoise : Théorie du Yin et du Yang

Les premiers écrits relatifs à la théorie du Yin et du Yang sont mentionnés dans le Yi-Jing (le classique des mutations) et datent d’environ 700 ans avant JC. Elle est un des fondements de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Les champs d’applications de cette théorie sont infinis.

Il est dit que c’est une tentative d’expliquer les lois qui régissent l’univers : Sa constance serait liée à l’équilibre des forces qui le composent, à leurs perpétuels mouvements et à leurs transformations.

La simple observation du Taiji (représentation bien connue du Yin et du Yang) nous permet d’en comprendre la symbolique profonde.

  • L’unité, le Tout, le symbole dans son ensemble (l’Univers) est composé de deux parties opposées Yin et Yang (noir et blanc),
  • Qui ne peuvent pas exister indépendamment l’une de l’autre (le blanc n’existerait pas sans le noir),
  • Dont chaque partie possède le germe de l’autre, ce qui lui permet de se transmuter en son opposé,
  • Et tout ceci dans un équilibre parfait

C’est un symbole d’une grande profondeur, qui nous amène à poser une réflexion sur la manière que nous avons de considérer les choses avec une vision dualiste (bon / mauvais).

Par exemple, notre tendance à rejeter ce que nous considérons comme mauvais en nous, serait alors à l’origine de nos déséquilibres ! Et à l’inverse, s’accepter dans sa globalité, avec nos qualités et nos défauts, serait alors la clé de l’union parfaite.

Une médecine alternative ou complémentaire ?

Une médecine alternative aurait pour vocation d’en remplacer une autre. Je pense que nous ne pouvons pas nous passer de notre médecine moderne qui sait si bien prendre en charge les situations urgentes et les pathologies lourdes comme le cancer. C’est pourquoi le terme de complémentaire me semble beaucoup plus adapté et pertinent.

Depuis quelques années le terme de Médecine intégrative ou de Santé intégrative a fait son apparition. Il traduit la tendance croissante de l’intérêt de certains médecins pour l’association des systèmes de soins parallèles (l’acupuncture, l’osthéopathie, la diététique, le yoga,  la méditation …), aux protocoles de soins de la médecine moderne.